Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Sur Le Blog

30 décembre 2007 7 30 /12 /décembre /2007 06:03

Notre président de ligue, Daniel Lanfrey, m'a posé 2 questions pertinentes sur l'analyse de la partie Teer Rabatel. Elles m'ont d'ailleurs donné l'occasion de me rendre compte d'une faille dans l'analyse, d'où le titre de cet article. 

Question 1:   20. ...   15-20 anéantit cette construction en interdisant 30-25  - Pourquoi ?
 
Teer-Rabatel-20-copie-1.png
 
Dans la partie, j’avais en effet pensé que après21. 30-25 23-29 22. x 19x17 gagnait le pion sans rémission avec en plus, après 13-19 des attaques sur le pion 22.   

FAUX !
 
En effet, 23. 40-34 !!
  • Sur 13-19 35-30 37-31 rattrape le pion
  • Sur 2-8 mat par 34-30 !
  • Sur 4-10 mat par 34-30 !
  • Sur 3-8 dame par 32-28 34-29
  • Sur 17-22 gain de pion par 32-28 34-29
  • Sur 2-7 on attend par 41-36 et le problème reste entier, il faudra quand même rendre le pion.
Donc finalement, le meilleur est encore de rendre le pion par 23.13-19 pour une position que l'on peut qualifier de presque égale.

Mais je reviendrais plus tard sur cette question, à laquelle je ne pense pas avoir répondu complètement.


Question 2:   4. 19-23 prive désormais les blancs de la sortie 35-30 - Pourquoi ?Teer-Rabatel-4.png
 
 
 Les blancs , par leur 3eme temps 34-29 dévoilent leur intention d’attaquer sur leur droite avec, par exemple, une formation d’attaque constituée des pions 35-30-34-29.
 
Après 4.19-23 , sur 5. 35-30 suit 14-19 . S’il y avait un pion à 40, 40-35 permettrait de conserver la position d’attaque.
 
En l’absence de ce pion, les blancs ont maintenant le choix entre 30-25 et 30-24 
6.30-24 est, pour les blancs, un coup stérile de destruction. 
Donc, 6.30-25 1-7 x x , ce qui conserve pour les noirs une option d’attaque en direction de 27, alors que les blancs sont désormais privés de l’attaque réciproque vers 24.
 
Bien sûr, ensuite, tout est jouable, mais rien n’est engagé. Mais précisément, les blancs recherchent l’engagement, un peu comme les judokas dont la première préoccupation est de saisir le kimono de l’adversaire. 
 
Donc 5. 35-30 ne permet pas aux blancs d’engager solidement la partie, et ne leur apporte rien. Aussi, j’étais quasi certain que mon adversaire ne choisirait pas une telle option. C’est donc en ce sens que 19-23 prive pour un temps les blancs d’une bonne sortie 35-30. Le coup suivant 14-19 , fermera définitivement la porte à 35-30.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by DamierVilleurbannais - dans Technique
commenter cet article

commentaires

JPR 02/01/2008 07:00

La temporisation par 2-7 ouvre en effet des possibilités, on peut aussi envisager de pionner ce pion 27 qui est ingagnable.

Effectivement, on peut légitimement se poser la question de savoir si 15-20 est le meilleur coup. Il y a bien 3 ou 4 alternatives qui mériteraient d'être étudiée pour savoir quel est le meilleur coup. Je pense que la tâche est ardue tant les possibilités sont nombreuses. Si des analystes veulent se pencher sur la question, nous serons heureux de publier les variantes envisagées (via les commentaires ou par mail).

HONTARREDE PASCAL 31/12/2007 23:46

Après 15-20 30-25 23-29 34x23 19x17 40-34, le meilleur semble être 2-7 suivit de 41-36 13-19 -quoi d'autres ?- et maintenant : 35-30! 24x35 37-31 26x28 33x15 21x32 38x27 égalité et si les nois veulent attaquer le pion 27 alors les blancs répliquent par : 34-29 21x32 46-41 suivit de 42-37.
Faut remettre en cause le coup 15-20 ?