Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher Sur Le Blog

28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 11:45
F.J Bolzé,  partisan du soufflage et président du Damier Lyonnais est décédé le 13 mai 1913.  Gaillard est élu Président.

Biographie de BOLZE

Le compte rendu de l'assemblée générale du 17 janvier 1914, signé de Gaillard et Bonnard,  trace la supression du soufflage à Lyon par 11 voix contre 10 "dans tous ses concours".



Néanmoins à l'occasion de l'exposition de 1914 à Lyon, le Damier Lyonnais organise un concours fédéral (NDLR de la fédération française de l'époque). La suppression du soufflage est votée dans ce concours fédéral à l'AG du 21 juillet 1914 par 12 voix contre 9, l'auteur de la proposition Bonnard s'étant abstenu. Dans ce même compte rendu, "M. Gaillard fait connaître que le siège de la fédération reste provisoirement fixé à Lyon".


Le procès verbal de cette 3ème assemblée générale de 1914 porte le numéro 96.

Le procès verbal suivant (97) est celui du conseil d'administration du 12 juin 1919.


Repost 0
Published by DamierVilleurbannais - dans Histoire du club
commenter cet article
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 19:26

Voici un témoignage d’époque très intéressant transmis par J.P. Fenoll  (Brochure tirée de la revue "Le Jeu de Dames" de Marcel Bonnard, N°18 d'avril 1922)

 




Repost 0
Published by DamierVilleurbannais - dans Histoire du club
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 18:22

La célèbre formule "Souffler n'est pas jouer" est utilisée abusivement depuis bientôt un siècle, puisqu'elle a été supprimée vers 1912. Mais autant prendre la lune avec les dents ! (comme dit F.J. Bolzé président du Damier Lyonnais)

Témoin le compte rendu de l'assemblée génarale du Damier Lyonnais du 20 janvier 1912


La question a également été posée aux absents le 23 janvier 1912





Ci dessous le compte rendu du grand concours annuel du 16 novembre 1913 dans lequel le soufflage était déjà supprimé. Cependant la grosse polémique (et oui, il y en avait déjà à cette époque) sur cette question n'était pas terminée.


La date de 1911 donnée par Antoine Mélinon était peut-être celle de la suppression du soufflage de la fédération néerlandaise qui était en avance sur la france. 

Voir également les commentaires sur le forum FFJD, et en particulier ceux de Stéphane Faucher
Repost 0
Published by DamierVilleurbannais - dans Histoire du club
commenter cet article
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 07:13


Aknin, Menéroud, Chatelet, Dugas, Colmard, Chazot

Susskind, Pécout, Cimatti, Ruiz
Repost 0
Published by DamierVilleurbannais - dans Histoire du club
commenter cet article
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 08:01
Repost 0
Published by DamierVilleurbannais - dans Histoire du club
commenter cet article
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 06:22
Après consultation des archives du Damier Lyonnais, il ressort que Aldo Ronchi a payé les 8 nouveaux francs de sa première cotisation  il y a 46 ans en 1963, ce qui fait de lui le plus ancien de nos membres.

A cette époque du Bar de la Manille, rue Tupin, s'affrontaient les Fankhauser, Post, les frères Mélinon, Béchaz.

C'était aussi vers ces années que Béchaz et André Mélinon (me semble t-il) s'étaient lançé un défi en 10 000 parties. Le match ne s'est pas terminé, mais ils en ont fait quand même plus de 5000.
Repost 0
Published by DamierVilleurbannais - dans Histoire du club
commenter cet article
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 07:11

Noël Pécout tient un excellent blog littéraire et artistique,  régulièrement alimenté par de nouveaux sujets.

 

L’un d’entre eux parle de Iser Kouperman qui fait le lien entre la littérature et le jeu de Dames par le nombre d’ouvrages publiés.

 

C’est grâce au nom de ce grand champion que j’étais tombé dessus par hasard, il y a longtemps, et que j’ai réussi à retrouver ce blog.

 

Blog de Noël Pécout  

Article sur Kouperman

 

 

Le présent article est bien sûr destiné à la communauté over-blog  L’âme du poète qui saura apprécier la qualité du blog.

Repost 0
Published by DamierVilleurbannais - dans Histoire du club
commenter cet article
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 10:14

Voir les photos retrouvées dans ce nouvel album accessible sur la partie gauche .

 

Repost 0
Published by DamierVilleurbannais - dans Histoire du club
commenter cet article
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 10:09

Les champions Springer, Fabre, Molimard, Bizot, Weiss et Bonnard sont mentionnés dans ce compte rendu, livré in extenso, afin de se replonger dans l’atmosphére de l’époque

 


Conseil d’administration du Damier Lyonnais du 15 mars 1928

 

Ordre du jour :

Préparation de l’assemblée générale du 24 mars. Comptes rendus annuels.Revue. Concours. Questions diverses.

La séance est ouverte à 21h30 sous la présidence de M. Delacroix. Présents : MM. Viret, Poulleau, Patisson , H. Dentroux et Bonnard. Excusés : Mrs Ghilardi et Cartet

 

Compte-rendu moral

Mr Bonnard secrétaire donne lecture du projet de compte-rendu à soumettre à l’assemblée générale du 24 mars. Ce projet, après avoir été complété sur quelques points est approuvé.

 

Compte-rendu financier

M.Patisson soumets au conseil les résultats succincts de l’année1927 au point de vue financier et indique que l’encaisse sera sensiblement égale au 1er janvier 1928 à celle du 1er janvier 1927 soit environ 600 francs. Ce compte rendu sera complété pour être soumis à l’assemblée générale et la situation de chaque sociétaire, au point de vue du versement des cotisations, indiquée.

 

Fédération

Répondant à une consultation du Bureau fédéral relative à l’attribution du titre de Maître, le Damier Lyonais examinera en assemblée générale la proposition à faire, présentée à ce sujet par ses 2 représentants dans le Bureau fédéral MM Delacroix et Bonnard. Le bureau propose en dehors des 5 maîtres français reconnus : Fabre, Dr Molimard, Bizot, Weiss et Bonnard de donner le titre de maître à Ricou (de Marseille), Dumont fils et Bélard (de Paris).

La cotisation fédérale de 1927 est arrétée à 102 F (2 F par membre).

 

Revue

M Bonnard indique que les recettes et dépenses de la revue durant l’année 1927 se sont équilibrées autour de 6000 F. Malgré les difficultés croissantes que présente la publication de cette revue, seule de ce genre en France, il en assurera la continuation en 1928 étant entendu que le nombre de pages, fixé à 8 par mois au principe connu à l’origine, ne sera augmenté que si les recettes le permettent et que 2 numéros pourront être réunis par mesure d’économie, mais toujours à titre exceptionnel, une parution mensuelle étant évidemment préférable à tous points de vue. Il ne sollicite aucun concours financier du Damier Lyonnais ni de la fédération.

 

Concours

La date du premier concours handicap trimestriel est fixé au 25 mars. Selon l’usage, celle des concours suivants seront fixées d’accord entre le président, le secrétaire et les autres membres du bureau susceptibles de donner leur avis sans qu’il soit nécessaire de réunir le bureau pour cela.

Le classement du tournoi préliminaire du championnat de Lyon est arrété comme suit après annulation des parties de M Sirignat, défaillant par suite de son départ de Lyon :

1er Abel Verse  2eme H Dentroux 3eme Marque.

Le vainqueur de ce tournoi devra rencontrer le tenant du titre Bonnard en 10 parties

 

Classement des handicaps

Le classement au 1/3 de pion expérimenté en 1927 sera maintenu. Le passage d’une division à la division supérieure sera de droit pour ceux qui auront marqué une fois le maximum dans un concours (même sans être premier).

 

Classement mobile

Ce système de classement ayant donné des résultats intéressant est maintenu sans qu’il puisse toutefois en être tenu compte pour modifier le classement par divisions applicable aux handicaps. Le règlement en est modifié en ce qui concerne les matchs nuls : dans ce cas des prolongations successives d’une partie comportant un complément de droit d’inscrption  de 0F50 par partie seront jouées.

 

Championnat du monde

Le principe d’une participation du Damier Lyonnais à ce tournoi actuellement en préparation en Hollande est admis et sera proposé à l’assemblée générale sous forme d’une souscription à ouvrir éventuellement utile pour l’achat de billets de loterie par le Damier Lyonnais et par les membres de la société.

Le cas du champion Hollandais Springer est examiné. Etant donné qu’aucun effort sérieux n’a été fait pour qu’il participe au tournoi de Paris 1925 ni par les fédérations françaises et hollandaises ni par le ou les clubs Marseillais dont il faisait partie, le Damier Lyonnais devra faire son possible, au cas ou la fédération holandaise ne l’inviterait pas à la représenter dans ce tournoi pour qu’il y représente la France et en particulier le Damire Lyonnais.

 

La séance est levée à 23h30

Signé

Le président Delacroix

Le secrétaire Bonnard

Repost 0
Published by DamierVilleurbannais - dans Histoire du club
commenter cet article
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 06:23

 

PARTIE JOUEE SANS VOIR

au Damier Romanais- Péageois

le 10 Mars 1929, par King-Li-Tchoan

 

-------------------------

 

A l’issue du concours organisé à Romans le 10 mars 1929 par le Damier Romanais-Péageois un des espoirs du Damier Lyonnais, le jeune chinois King-Li-Tchoan, qui venait de participer à ce concours, dans lequel il recevait la nulle de Bonnard et rendait aux joueurs de 1re catégorie de la région, donna, au café Duport, siège du Damier Romanais-Paégeois, une séance publique de jeu sans voir qui réussit parfaitement.

Li Tchoan King naquit le 16 mai 1904. Etudiant en médecine de la faculté de Lyon, de laquelle son frère aîné est sorti docteur, fils d’un professeur de l’Université de Tien-Tsin, King, âgé de 22 ans, avait fait, l’an dernier, au Damier Lyonnais des essais assez satisfaisant.

Il y conduisit, du 6 février au 6 mars, 6 parties, les unes à peu près correctement, d’autres avec quelques erreurs suivies parfois de rectification.

 

Le 10 mars1929, King donnait, en quelque sorte, sa première séance officielle publique comme l’avaient été d’ailleurs ses essais précédents.

 

La partie reproduite ci-après et qui dura 1h.15 fut coupée par des applaudissements, qui redoublèrent lorsque King indiqua, au moment où son adversaire abandonnait, la position des pions restant sur le damier.

 

Dans cette partie, M Lapassat conduisait les blancs. M. Hennemann jouait pour King et Bonnard assurait les fonctions de speaker.

 

Citons à l’actif de King sa 4ème place au championnat du monde en 1931, son titre de Champion de Paris à plusieurs reprises et celui de Champion de France en 1953 et 1954.

-----------------------------------------------------------

 

 

Blancs : LAPASSAT             Noirs : KING

 

  1.   33   28                                 17   21

  2.   38   33                                 21   26

  3.   42   38                                 11   17

  4.   47   42 ?

Le meilleur est ici  28-23 !

 

  4.                                               18   23

  5.   31   27                                 17   21 !

Les noirs ont déjà l’avantage théorique.

 

  6.   37   31                                 26   37

  7.   42   31                                 21   26 !

Evidemment. L’aile gauche des blancs sera enfermée par ce coup.

 

  8.   41   37                                 20   24

  9.   34   29                                 23   34

10.   40   20                                 15   24

11.   39   34                                 12   18

12.   34   30                                   7   12

13.   44   49                                   2    7

14.   50   44                                 18   23

15.   44   40                                 10   15

16.   49   44 ?                              14   20

17.   28   22

Sur  30-25,  1-6  et la position défectueuse de l’aile droite des blancs subsiste.

 

17.                                               12   18 !

18.   30   25                                  9    14

19.   33   28                                   7   12

20.   39   33                                   4     9 !

21.   44   39                                   6   11



22.   39   34

Faute livrant le classique « coup de la Bombe ».

Les blancs étaient d’ailleurs forcés de perdre le pion et leur partie était compromise.

 

SI    40-34     35-24     45-34     33-29     39-33  (A)

24-30 !   20-40     15-20      5-10     10-1     34-30  (B)

30-39     23-24     20-24  g.

(A)  Si   34-30 et 39-33  (34-39  et  29-24,  ou  10-15 et 20-24).

(B)   Si   43-39   (20-24  et  15-24).

   22.                                               24   30 !

   23.   35   24                                 19   39

24.   28   10                                 39   17

25.   25   14                                 15    4

26.   27   21                                   9   20

27.   43   39                                 16   27

28.   32   21                                   4    9

29.   38   33

On pouvait jouer ici 40-35 et si  (5 -10)  coup de dame par 37-32, 45-40, 39-33, 40 - 34 et 35 – 4

 

29.                                                         1      6

30.   21  16                                    17   22 !

31.   16   7                                     12    1

32.   48   4 3 ?  (48-42 !)               22   27

33.   31   22                                   18   27

34.   43   38                                    6    11 !

35.   40   34                                   11   16

36.   45   40                                    8    12 !

37.   34   29                                   12   17 !

38.   40   34                                   17   21 !




 

39.   37   31 ?

38-32  et  33-42  s’imposait mais les noirs continuaient par  21-27 !  etc.  g.

 

39.                                                  26   37

40.   38   32                                    37   28

41.   33   31                                    21   26 !

42.   31   27                                    26   31

43.   29   23                                    31   22

44.   23   18                                    22   28

45.   18   12                                    28   32

 

Les blancs abandonnent.

-----------------------------------------------------------

 

Revue « Le Jeu de Dames » N°  99-100 de mars-avril 1929

Collection : J-P Fenoll

Repost 0
Published by DamierVilleurbannais - dans Histoire du club
commenter cet article